LE CAMBODGE (1)

Cambodge 1

 

 

Au Cambodge, je retrouve un pays un peu plus vivant, plus animé que le Laos. Ici, les villes se font plus grandes, les marchés plus fournis. Avec quelques voyageurs rencontrés au Laos, nous organisons une traversée marathon du pays du Nord au Sud pour rejoindre Phnom Penh. Pas moins de 24 heures de minibus avec des pistes en mauvais état au Nord (la nuit, les pieds dans la boue à pousser... un régal). Heureusement, à partir de Kanti, la route devient bonne, et nous continuons allègrement notre trajet pour arriver vers 5 heures du mat'...Phnom Penh s'éveille... 5 heures du mat'... je n'ai pas sommeil. Je commence donc une visite bien matinale de la ville.

 

   

Lecture à l'aube des textes bouddhistes

 

   

Homme au wat Phnom à Phnom Penh

 

   

Policier dans un temple à proximité du lac Boeng Kak

 

   

S21 ou la barbarie faite musée

"Khmers rouges" : un nom qui glace le sang... Ici les plus terribles des atrocités seront commises d'un peuple envers lui même. Tortures, exécutions sommaires... Mais au registre des traces laissées par les khmers rouges, la plus terrible reste encore les mines anti-personnel qui aujourd'hui continuent à mutiler hommes, femmes et enfants.

 

   

Déjeuner des moines

Riz, fruits, et multiples denrés ont été apportés par les gens du quartier. La bénédiction peut commencer; ensuite ce sera le repas.

 

   

Repos par un temps bien chaud

 

   

Taxi dans la région de Battambang (villages flottants sur le lac)

Je quitte désormais la course du Mékong. Il continue son chemin vers le Sud, traversant le Vietnam pour se jetter en mer de Chine du Sud.

 

   

Maison et grue de levage pour barques

C'est un joli parcours en "slow-boat" depuis Battambang jusqu'à Siam Reap qui emprunte les terres innondées par la mousson et un étroit canal perdu dans les arbres. De temps à autre, le canal disparaît, et nous coupons à travers champs. Un petit arrêt pour nettoyer l'hélice, et nous repartons déposer cí et là quelques passagers dans leurs villages respectifs.

 

   

Brûleur d'encens à Angkor Wat

Un vélo entre les jambes, je me laisse vagabonder de temple en temple. Quels vestiges, quels temples !

 

   

Statue de Vishnu à l'entrée d'Angkor Wat

Je ne fais pas beaucoup de photos à Angkor Wat. La population ici est composée uniquement de touristes d'une part et de vendeurs d'artisanat en tout genre d'autre part. Difficile dans ces conditions de trouver là-dedans une émotion, un peu de naturel.

 

   

Homme à Angkor Wat

 

   

Jeune garçon

Ici comme à Phnom Penh, impossible pour un étranger de faire 100m sans être harassé une dizaine de fois par les "motorbike sir ?"... "Tuk-tuk sir ?"... "smoke hash sir ?"...

 

Cambodge 1